h1

BACON – lancement programmé de la base de connaissance nationale

22 mai 2015

A quelques jours du lancement officiel de la base de connaissance nationale BACON, dont une présentation sera effectuée lors de la session «Actualités» des Journées ABES 2015, voici un avant-goût de ce qui sera proposé.

La définition d’un périmètre

Si la phase de réflexion autour du projet a été longue (de septembre 2013 à septembre 2014), elle a permis de définir ce que BACON sera, à savoir :

  • un entrepôt de référence s’appuyant sur la recommandation KBART
  • mettant librement à disposition les données relatives aux bouquets de périodiques et de livres électroniques proposés aux établissements français d’enseignement supérieur et de recherche

… et ce que BACON ne sera pas, à savoir :

  • ni un résolveur de liens national
  • ni un index central au niveau article /chapitre

Des développements en cours

Initiée en janvier 2015, la phase de développement en passe de s’achever a été l’occasion :

  • de mettre au point un workflow de validation des fichiers KBART et de détection des erreurs
  • de construire des webservices s’appuyant sur les données stockées
  • de développer une interface graphique (qui ne sera pas en production pour les JABES)

Une démarche qualité en relation avec les éditeurs

Dans un premier temps, c’est avec les éditeurs académiques francophones que l’équipe Bacon a commencé à tisser des liens. En effet, BACON s’appuie sur les métadonnées décrivant le contenu des bouquets ou des plates-formes mises à dispositions par ces éditeurs. Même si ce jour, le bilan est plutôt contrasté. Sur plus de quarante éditeurs identifiés en partenariat avec Couperin, voici la liste de ceux avec lesquels le travail est -plus ou moins- avancé :

  • Sciences Humaines et Sociales
    • Persée
    • Classiques Garnier Numérique
    • Érudit
    • CAIRN
    • Numérique Premium
    • Open Edition
    • Droz
  • Sciences et Techniques
    • EDP Sciences
    • Numdam
  • Sciences juridiques
    • Éditions Francis Lefebvre
  • Pluridisciplinaire
    • Gallica

Ces éditeurs ont répondu aux sollicitations de l’ABES, notamment en faisant parvenir des fichiers -voire, pour certains, en intégrant à leurs métadonnées les modifications demandées. Comme prévu, ces  éditeurs se verront  attribuer un label, gage de qualité et de cohérence des métadonnées mises à disposition. Bien que plusieurs éditeurs importants ne seront pas encore représentés lors du lancement de l’application, l’équipe Bacon ne désespère pas de les voir rejoindre BACON à court terme afin de participer à ce cercle vertueux d’amélioration et de valorisation des métadonnées de ressources électroniques.

h1

Le point sur le programme Transition bibliographique en 2015

18 mai 2015

Les deux agences nationales ABES et BnF, ainsi que l’association des directeurs de CRFCB, publient un texte de présentation des grandes étapes de l’année 2015 relatives au programme Transition bibliographique.

Il y est question :

  • de la publication des éléments validés de la norme française « Transposition française de RDA » ;
  • des actions de formation par les CRFCB ;
  • du nouveau site web ;
  • d’un appel à volontaires pour rejoindre le groupe national de normalisation.
h1

Des nouvelles du projet SGBm

22 avril 2015

Quelques rappels

A ce stade du projet, il semble tout d’abord utile de rappeler… … les trois objectifs principaux du « Système de Gestion de Bibliothèque mutualisé – SGBm », à savoir :

  • Fournir un système de gestion locale mutualisé aux bibliothèques des établissements membres du réseau Sudoc
  • Fournir, le cas échéant, un outil de découverte local associé au système de gestion
  • Garantir l’articulation entre le SGBm et les systèmes nationaux de signalement administrés par l’ABES pour les bibliothèques

… l’engagement des neuf établissements pilotes qui portent ce projet depuis son origine, à savoir :

  • Université de Bordeaux, service de coopération documentaire
  • Universcience, Cité des sciences et de l’Industrie
  • Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • Université du Havre
  • Université de Lille 3
  • Université du Littoral Côte d’Opale
  • BIU de Montpellier
  • Université Paris-Descartes
  • Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées

… la composition de l’équipe projet :

  • Pour l’ABES : un directeur de projet, deux chefs de projets (fonctionnel et informatique), plusieurs experts ABES intervenant ponctuellement en soutien au projet
  • un chef de projet par établissement pilote

… l’organisation du projet en différentes commissions et ateliers, reflétant l’ensemble des problématiques transversales liées tant aux ressources imprimées qu’aux ressources électroniques

  • Commission A acquisition
  • Commission B migration
  • Commission C workflow – articulation avec d’autres environnements
  • Commission D intégration
  • Commission E circulation
  • Commission F découverte
  • Commission G formation – documentation
  • Commission H coûts

Par ailleurs, six ateliers thématiques transversaux se sont réunis à plusieurs reprises pour conduire le projet et répartir les activités dans l’équipe : appel d’offres, fiche de site, modèle économique, planification, communication, marché. Précisons que le projet étant mené selon une approche Agile, de nouveaux ateliers pourront être créés en cas d’identification de nouveaux besoins. … le fait que 46 établissements sont signataires du groupement de commande.

Quelles modalités juridiques ?

Afin de faire émerger des offres qui conviennent à tous au regard des besoins exprimés, c’est la formule complexe du dialogue compétitif qui a été choisie. A l’issue de ce dialogue compétitif – qui se déroulera sur une année au cours de laquelle les fournisseurs retenus après une première sélection seront amenés à dialoguer lors d’auditions menées par chacune des commissions mentionnées ci-dessus, un contrat multi-attributaires sera défini. C’est ensuite au sein de cet accord-cadre que les établissements signataires pourront choisir d’entrer dans le groupement de commande lorsqu’ils le souhaiteront.

Quelles modalités techniques ?

Après avoir recensé les fonctionnalités attendues pour la mise en œuvre du SGB et défini leur classement – prioritaire ou non, les commissions susnommées sont chargées de concevoir les « cas pratiques » qui seront soumis aux fournisseurs. Ainsi, au travers de 70 cas pratiques, déclinaison des fonctionnalités du futur SGBm dans une situation réelle, chaque prestataire retenu pourra exposer la manière dont son système va répondre aux besoins exprimés par le réseau.

Calendrier  des prochaines grandes étapes

  • 17/04/2015 : envoi du règlement de consultation aux fournisseurs ayant répondu à l’AAPC – Avis d’Appel Public à la Concurrence
  • 28/05/2015 : date limite de dépôt des offres écrites par les fournisseurs
  • 18/06/2015 : commission d’appel d’offre n°1 : élimination des candidats non admis à poursuivre leur participation au dialogue compétitif sur des critères financiers et techniques
  • 01/07/2015 au 20/05/2016 : auditions et phases de tests
  • 20/06/2016 : commission d’appel d’offre n°2 : décision d’attribution de l’accord cadre
  • automne 2016 : 1er marché subséquent
  • début 2017 : début de la phase de ré-informatisation des sites pilotes

Contacts : sgbm@abes.fr

h1

IdRef – contribution de l’ABES à DARIAH

13 avril 2015

DARIAH-EUL’infrastructure européenne de recherche DARIAH – Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities – vise à développer et soutenir la recherche dans les disciplines des sciences humaines et sociales. Principaux objectifs de DARIAH :

  • accroître la visibilité de la production scientifique SHS au niveau européen (corpus, bases de données, de publications, etc.) ;
  • valoriser les réalisations dans le domaine des humanités numériques ;
  • rendre multilingues un nombre important de ressources, d’outils et de services ;
  • établir de nouvelles coopérations entre chercheurs, via les réseaux construits par DARIAH.
La richesse et la diversité des contributions portés par la France illustrent la dynamique des infrastructures de recherche françaises dans le domaine des SHS : http://www.dariah.fr/les-contributions-2015
Pour sa part, c’est avec le référentiel IdRef que l’ABES a répondu à l’appel à contribution  : http://www.dariah.fr/contribution2015-idref
Dès 2012, IdRef avait fait l’objet d’une présentation lors du Meeting DARIAH organisé à Vienne. Si l’objectif est de faire connaitre le plus largement IdRef, la richesse des données mises à disposition, les facilités technologiques de récupération, il s’agit aussi de permettre à toute institution désireuse d’exploiter ces données pour offrir des services enrichis aux usagers, ce, dans la sphère documentaire comme bien au-delà.
h1

Journées ABES 2015 : le programme est en ligne !

26 mars 2015

visuel_Jabes_2015L’ABES a le plaisir de mettre en ligne ce jour le programme des Journées ABES 2015. Concocté cette année avec un comité de programmation élargi à des personnalités extérieures (Laurence Grand pour l’INIST, Gildas Illien pour la BnF, Monique Jolly pour Couperin et Valérie Travier pour l’ADBU), le programme 2015 est placé sous le signe de la transformation – des données, des pratiques, des systèmes… En effet, qu’il s’agisse de la conférence inaugurale confiée à Dominic Oldman, responsable du projet Research Space au British Museum, de l’intervention de Renate Behrens (Deutsche National Bibliothek-DNB), qui présentera la transition bibliographique dans les pays germanophones, ou des différentes interventions des collègues de l’ABES invités à faire le point sur les projets en cours et leurs interactions, il s’agira d’explorer comment ces transformations se mettent concrètement à l’œuvre dans nos professions.

Deux nouveautés sont à signaler cette année :  l’organisation de la première édition des JABESCamp, temps d’échanges collaboratifs entre professionnels afin d’interroger nos pratiques en ces temps de transformation généralisée ainsi qu’un parcours libre proposé aux participants pour prendre le temps de découvrir l’exposition de posters – très riche cette année à l’image de la dynamique des réseaux, ainsi que les présentations et stands des sociétés sponsors, qui se se sont montrés nombreux à faire confiance à cet événement professionnel.

h1

IdRef : ORI-OAI, première application externe cliente

23 mars 2015

La plate-forme ORI-OAI, conçue pour gérer la production numérique institutionnelle d’établissements de l’Enseignement supérieur et de la recherche, propose une nouvelle version du module ORI-OAI-md-editor (version 1.8.3) interconnectée avec IdRef . Tout en restant connecté à ORI-OAI, il est désormais possible de rechercher, trouver ou créer dans IdRef les autorités (Personnes, Collectivités, etc.) nécessaires à la description catalographique des thèses.

Cette fonctionnalité est  en production à Valenciennes. Tous les établissements qui référencent leurs thèses depuis ORI-OAI peuvent utiliser ce service, comme par exemple, l’Université de Lorraine, l’Université Lille 1 Sciences et Technologies, l’Université de Rennes 1, l’Université Paris 2 Panthéon-Assas…

Pour en savoir plus

h1

Star : reprise des exports vers TEL

5 mars 2015

starSuite à une coopération entre l’ABES et le CCSD, les exports de l’application Star vers la plate-forme TEL, qui avaient dû être interrompus en décembre 2014, sont de nouveau opérationnels.  Les thèses validées dans Star entre le 4 décembre 2014 et le 5 mars 2015 seront rediffusées  automatiquement vers TEL. En revanche,  au vu du nombre important de thèses concernées -environ 3000, une reprise progressive de ces exports sur une période d’un mois a été privilégiée. Ce n’est donc qu’à partir du 6 avril 2015 que l’absence sur TEL d’une thèse validée  pourra être considérée comme problématique.

Pour rappel, les consignes pour diffuser correctement les thèses vers TEL sont accessibles ici :

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 92 autres abonnés