Calames : retour sur l’année 2018

Comme à chaque début d’année, les vœux de l’équipe Calames à son réseau s’accompagnent d’une farandole de chiffres mis en forme et en couleurs : données produites, indexées, recherchées via les outils de catalogage et de publication d’inventaires EAD dont disposent depuis une décennie (déjà!) les établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche.

A cette occasion, profitons-en pour saluer les premiers instruments de recherche produits, au cours de cette année, par des établissements de lecture publique grâce au nouvel outil TAPIR mis progressivement à disposition par le Département de la Coopération de la BnF.

Signalons également que, depuis l’automne 2018, le groupe de travail interministériel « EAD en bibliothèque » travaille à la migration du Guide national des bonnes pratiques EAD en bibliothèque vers un nouveau site « EAD en bibliothèques » (hébergé par l’Abes). Les recommandations communes de catalogage reprendront leurs évolutions à compter de cette année 2019. 

État de la base publique Calames au 31 décembre 2018

NB : dans les schémas ci-dessous les termes « composants » et « niveaux descriptifs » ont une acception identique. Ils ne sont cependant pas strictement synonymes : les hauts niveaux d’inventaires (dont les identifiants Calames commencent par le préfixe « FileId- ») représentent 1610 des 973 729 niveaux descriptifs comptabilisés fin 2018.

Répartition des c publiés fin 2018 par RCR

Origines des données Calames 2018
Répartition des c publiés fin 2017 par cercles

Nouvelles données publiées dans Calames

A plus de 973 000 niveaux descriptifs publiés fin 2018, le catalogue public Calames s’approche résolument de la barre symbolique du million…   

Evolution des c publiés 2007-2018

Les nouvelles publications ont été mieux distribuées en 2018 que l’année précédente : si La contemporaine (ex-BDIC) reste à l’origine du tiers des actualités du catalogue en ligne, une dizaine d’autres établissements (BIU Sorbonne, ENS, Académie de Médecine, BLJ Doucet…) ont pu pousser vers le web chacun plus de 2 000 niveaux descriptifs en 2018.

Surcroît de c publiés en 2018 par RCR

Travaux de catalogage dans l’outil Calames Prod

Depuis 2012, le nombre d’identifiants attribués annuellement par l’outil Calames Prod reste supérieur à 100 000. Comme l’an dernier, La contemporaine représente à elle seule un tiers de l’activité de production de données EAD – tout en s’affirmant nettement comme principal publieur d’instruments de recherche du réseau Calames (+ d’1/6ème des données indexées). 2018 a été marquée par un automne très actif, avec l’arrivée massive – largement par imports- de données de l’Institut Pasteur, qui, à peine déployé dans le réseau a alimenté la base avec près de 10 000 nouveaux composants. Hormis une exception (BNU Strasbourg), la liste des principaux établissements producteurs est très proche de celle des publieurs.

L’outil de catalogage de Calames fêtait ses 10 ans en 2018. Il est logique que le premier bilan décennal des créations / identifications de données EAD via cet outil distingue principalement des établissements du 1er cercle : La contemporaine (188 000 niveaux créés depuis 2008), MNHN (172 000), Institut de France (94 000), BLJ Doucet (81 000), Bibliothèque Mazarine (48 000), Académie de médecine (70000) et INHA (46 000).

Catalogage dans Calames 2018

L’histogramme ci-dessous met en évidence l’hétérogénéité des fréquences d’usage de l’outil de catalogage Calames Prod. Il permet de distinguer quelques établissements ayant eu un recours (encore) plus important à l’éditeur XML que les chiffres bruts de catalogage ne le laissent présumer : c’est notamment le cas du Muséum, de l’Institut de France, de l’Université Paris 1 et de la BULAC. Le nombre de jours/fichiers (journées au cours desquelles chaque fichier EAD a fait l’objet d’au moins une modification par des catalogueurs) s’est tassé en 2018, manifestant une part un peu plus importante des imports de données.

Travaux dans l'outil Calames
c publiés/produits 2008-2018

Ce double histogramme montre qu’une période de 2 à 4 ans est nécessaire avant que la quasi-totalité des données créées à un instant T ne soient consolidées et indexées. En l’espace d’une décennie, l’intervalle moyen entre la première identification d’un niveau descriptif via l’outil Calames et sa première « naissance au web » a significativement raccourci : il est de l’ordre de 6 à 10 mois actuellement.

Statistiques de consultation

Du fait de l’absence de ces épisodes de popularité soudaine que peuvent conférer l’actualité de tel ou tel mot-clé sur Internet, le nombre de pages vues a été significativement moindre en 2018 qu’au cours des trois années précédentes (environ 20 000 pages vues / mois). Comptabilisées désormais via le logiciel libre Piwik,avec environ 10 000 visites mensuelles, le nombre de visites mensuelles reste stable par rapport à 2017.

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez