Theses.fr : ouverture d’une nouvelle version dotée d’un accès réservé pour les membres de l’ESR

Print Friendly, PDF & Email

Visuel carré nouveau theses.fr

L’Abes a le plaisir d’annoncer le lancement de la toute nouvelle version de theses.fr : https://theses.fr

Développée par les équipes de l’Abes, cette refonte vise plusieurs objectifs essentiels.

Offrir un accès national centralisé aux thèses en accès restreint 

Conformément à la réglementation en vigueur, un accès centralisé national, soumis à authentification, est désormais disponible pour consulter les thèses en accès restreint, mais non confidentielles. Cette possibilité est offerte à tous les membres de la communauté universitaire française disposant d’un compte personnel (identifiants LDAP) au sein d’un établissement affilié à la Fédération Éducation Recherche opérée par Renater.

Grâce à cet accès réservé, les chercheurs, enseignants et étudiants peuvent consulter toutes les thèses traitées par l’application nationale STAR depuis 2006. Avant de se connecter au serveur d’authentification (CAS), les utilisateurs sont redirigés vers une page d’avertissement où sont rappelées les conditions d’accès aux thèses, les règles de réutilisation et les sanctions encourues en cas de violation du droit d’auteur. Dans ce contexte, conformément au droit à la copie privée, les utilisateurs autorisés ont la possibilité de télécharger les thèses en toute liberté.

Bénéficier d’un moteur de recherche plus performant 

Face aux défis posés par la dette technique de l’ancienne interface, les équipes informatiques de l’Abes ont entrepris une refonte complète du socle logiciel. Ainsi, une mise à niveau majeure a été réalisée afin d’améliorer la performance du moteur de recherche de theses.fr.

Dans cette optique, le moteur de recherche de theses.fr a été migré vers Elastic Search, une technologie moderne et performante. En parallèle, de nouvelles API ont été développées pour offrir une expérience de recherche plus fluide et efficace. Elles sont bientôt sur le site api.gouv.fr.

Doter le site d’une interface ergonomique, responsive, accessible et égalitaire

Cette refonte majeure de l’interface publique de theses.fr a été pensée afin de répondre aux normes d’accessibilité (RGAA) et de s’adapter efficacement à tous types de supports de lecture. Avant son lancement, une vingtaine de tests utilisateurs ont été menés. L’Abes tient à exprimer ses remerciements aux collègues du réseau ainsi qu’aux chercheurs qui ont généreusement participé à cette étape cruciale.

La révision de l’ergonomie et de la charte graphique de theses.fr a donné l’occasion de repenser son esthétique, en mettant l’accent sur les principes de l’expérience utilisateur (UX) et du design responsive. Désormais, le site s’adapte de manière fluide aux différents types de terminaux, y compris les appareils mobiles.

Un accent particulier a été porté à l’accessibilité numérique, avec une conception native du site favorisant l’accès à tous les utilisateurs. De plus,  des options de personnalisation de l’affichage ont été ajoutées telles que le mode sombre, l’inversion des couleurs et la possibilité d’utiliser la police OpenDys, grâce à un plugin développé en interne. Les tests utilisateurs se poursuivront afin d’assurer une amélioration continue de l’accessibilité.

Enfin, conformément au plan d’action de l’Abes en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, une écriture égalitaire a été adoptée. Ainsi, les rôles des personnes impliquées dans les thèses sont désormais affichés au masculin et au féminin (directeur ou directrice, rapporteur ou rapporteuse, etc.).

La suite ? 

Une nouvelle prestation sera lancée prochainement pour la traduction, en anglais et en espagnol, de l’interface de recherche et de la documentation de theses.fr, ce qui répond aux besoins des utilisateurs dans les deux langues les plus répandues après le français.

 

Cet article a 9 commentaires

  1. T. Wilcher

    Bonjour,

    Les API ne sont donc plus fonctionnelles pour le moment ? En tous cas, c’est ce que j’observe en testant des requêtes selon la documentation des anciennes API. Y a-t-il une date plus précise quant au « bientôt » mentionné dans le billet ? Je ne trouve actuellement rien sur le site api.gouv.fr, et j’ai malheureusement l’expérience de ce type de promesses faites par des services publics en ligne (en France ou ailleurs), et qui n’ont toujours pas été tenues plusieurs années plus tard.

    Pour les projets qui utilisent ou comptent utiliser ces données, avoir une date (même approximative : parle-t-on en termes de jours, semaines, mois ?) permettrait de savoir s’il faut se rabattre sur une autre solution, notamment si les délais de mise en place des nouvelles API sont incompatibles avec les délais imposés par les financeurs de ces projets. Notez que j’ai bien observé qu’il y a des fichiers « dump » disponibles en téléchargement, mais c’est une solution de dernier recours pour un des projets sur lequel je travaille actuellement.

    Bien à vous,

    1. filabes

      Bonjour,
      Nous sommes en train de finaliser les formulaires de demande de publication des trois API de theses.fr sur api.gouv.fr. Nous espérons donc une mise en ligne sur le site api.gouv.fr dans les semaines qui viennent.
      Néanmoins, si les délais sont trop longs et que vous avez besoin d’accéder rapidement à la nouvelle API pour effectuer des mises à jour dans vos propres outils, vous pouvez nous contacter via le guichet ABESstp (https://stp.abes.fr/node/3?origine=thesesFr) et nous vous fournirons le fichier yml brut de l’API.
      La documentation de theses.fr a été mise à jour : https://documentation.abes.fr/aidetheses/thesesfr/index.html . Il manque encore le lien vers les dépôts api.gouv.fr. Attention, pensez à vider le cache de votre navigateur si l’ancienne documentation apparaît toujours.
      Sur cette documentation, nous attirons votre attention sur le chapitre « Récupérer les données de theses.fr » et la rubrique « Interroger directement les index de theses.fr », qui vous seront utiles pour exploiter les données de la base.

      Nous restons à votre disposition.

      Bien cordialement,

    1. filabes

      Bonjour,

      Ce dysfonctionnement a été identifié et nous sommes en train de le corriger. Le bouton « Accès réservé aux membres de l’ESR » devrait normalement n’apparaître que pour les thèses archivées au format électronique. Actuellement il apparaît également sur les notices qui décrivent les thèses imprimées, comme celle que vous souhaitez consulter. Or, ces thèses imprimées n’existent pas au format électronique et theses.fr ne peut donc pas vous en donner l’accès. Ces thèses sont consultables uniquement dans les bibliothèques qui en ont la charge. Pour savoir quelles sont ces bibliothèques, vous pouvez utiliser le bouton « Accès en bibliothèque ».

      Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée et restons à votre disposition,
      Bien cordialement

  2. Ségolène Plyer

    Madame, Monsieur,
    Bien que j’aie suivi la procédure indiquée et fait plusieurs tentatives, je n’arrive pas à télécharger la thèse qui m’intéresse. Le système me renvoie le message d’erreur suivant:

    status « INTERNAL_SERVER_ERROR »
    timestamp « 20-03-2024 09:53:09 »
    message « null pointer… »
    debugMessage null

    A qui s’adresser pour être aidée?
    Merci d’avance,

    Ségolène Plyer, Université de Strasbourg

    1. filabes

      Bonjour,

      Ce dysfonctionnement a été identifié et nous sommes en train de le corriger. Le bouton « Accès réservé aux membres de l’ESR » devrait normalement n’apparaître que pour les thèses archivées au format électronique. Actuellement il apparaît également sur les notices qui décrivent les thèses imprimées, comme celle que vous souhaitez consulter. Or, ces thèses imprimées n’existent pas au format électronique et theses.fr ne peut donc pas vous en donner l’accès. Ces thèses sont consultables uniquement dans les bibliothèques qui en ont la charge. Pour savoir quelles sont ces bibliothèques, vous pouvez utiliser le bouton « Accès en bibliothèque ».

      Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée et restons à votre disposition,
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez
Aller au contenu principal