CERCLES : un établissement prend en charge un corpus

L’ABES lance l’expérimentation CERCLES : Correction et Enrichissement par le Réseau de Corpus de L’Enseignement Supérieur. Le principe est simple : 1 établissement = 1 chantier qualité = 1 corpus.

Il s’agit pour un établissement du réseau de s’engager, pendant une période, à réaliser des enrichissements sur un corpus précis. Le réseau en est informé, sait que ces notices sont entre de bonnes mains, et peut alors concentrer ses efforts sur d’autres chantiers, d’autres notices.

A ce stade expérimental, 4 établissements « pilotes » (les SCD des universités de Paris Est Créteil, Picardie, Tours et la Bibliothèque Diderot de Lyon) ont choisi de travailler sur des corpus de ressources électroniques – sachant que tous les corpus identifiables sont éligibles. Les modalités de l’expérimentation, volontairement souples, sont présentées ici.

Un bilan de cette expérimentation sera réalisé lors des prochaines Journées Abes. D’autres établissements pourront alors rejoindre le « CERCLES » !

Continuer la lecture

Les chantiers « qualités » sur les données du Sudoc

Image
« Label qualité » par Jeff Sass CC-BY-NC-ND-2.0 via flickr

Depuis toujours, le pôle Métadonnées de l’ABES contrôle la qualité des notices produites au sein de ses réseaux.

Lorsque l’opération  est de l’ordre d’un simple « chercher / remplacer », l’ABES la prend en charge, sans forcement communiquer sur ce travail. Lorsqu’une expertise est requise, elle se tourne vers ceux qui la possèdent : les professionnels du réseau. Ainsi, depuis longtemps, parce que cette recherche de la qualité fait écho chez nombres d’entre eux, ils prennent en charge le dédoublonnage des notices bibliographiques dans le Sudoc. Et depuis peu, ils ont également l’occasion de contribuer aux chantiers d’enrichissement des notices fournies par les éditeurs (entre autres pour les notices décrivant des ressources acquises en licences nationales). L’ABES leur en donne les moyens, via une zone de note 309 indiquant la modification à effectuer, et un tableau de suivi de la progression du chantier (uniquement pour ceux ayant un périmètre bien délimité – voir à ce propos le cours en ligne « La zone 309« ) .

Il faut avouer que, pendant trop longtemps, l’ABES ne disposait pas de véritables outils d’administration des données performants. La situation évolue, avec l’apparition de webservices créés pour ses besoins internes, et d’une dépendance moindre aux outils de notre fournisseur.  De nouvelles perspectives s’ouvrent sur des chantiers « qualité » plus facilement réalisables.

L’ABES propose donc de communiquer  davantage désormais sur ces chantiers, et propose à ses utilisateurs d’en prendre connaissance sur le blog Punktokomo, sans doute trop vu aujourd’hui comme un blog « d’outils » mais dont la vocation est aussi d’être un blog sur les données.  Les billets y sont ouverts à commentaires, ils seront les bienvenus !

Continuer la lecture