h1

BACON – lancement programmé de la base de connaissance nationale

22 mai 2015

A quelques jours du lancement officiel de la base de connaissance nationale BACON, dont une présentation sera effectuée lors de la session «Actualités» des Journées ABES 2015, voici un avant-goût de ce qui sera proposé.

La définition d’un périmètre

Si la phase de réflexion autour du projet a été longue (de septembre 2013 à septembre 2014), elle a permis de définir ce que BACON sera, à savoir :

  • un entrepôt de référence s’appuyant sur la recommandation KBART
  • mettant librement à disposition les données relatives aux bouquets de périodiques et de livres électroniques proposés aux établissements français d’enseignement supérieur et de recherche

… et ce que BACON ne sera pas, à savoir :

  • ni un résolveur de liens national
  • ni un index central au niveau article /chapitre

Des développements en cours

Initiée en janvier 2015, la phase de développement en passe de s’achever a été l’occasion :

  • de mettre au point un workflow de validation des fichiers KBART et de détection des erreurs
  • de construire des webservices s’appuyant sur les données stockées
  • de développer une interface graphique (qui ne sera pas en production pour les JABES)

Une démarche qualité en relation avec les éditeurs

Dans un premier temps, c’est avec les éditeurs académiques francophones que l’équipe Bacon a commencé à tisser des liens. En effet, BACON s’appuie sur les métadonnées décrivant le contenu des bouquets ou des plates-formes mises à dispositions par ces éditeurs. Même si ce jour, le bilan est plutôt contrasté. Sur plus de quarante éditeurs identifiés en partenariat avec Couperin, voici la liste de ceux avec lesquels le travail est -plus ou moins- avancé :

  • Sciences Humaines et Sociales
    • Persée
    • Classiques Garnier Numérique
    • Érudit
    • CAIRN
    • Numérique Premium
    • Open Edition
    • Droz
  • Sciences et Techniques
    • EDP Sciences
    • Numdam
  • Sciences juridiques
    • Éditions Francis Lefebvre
  • Pluridisciplinaire
    • Gallica

Ces éditeurs ont répondu aux sollicitations de l’ABES, notamment en faisant parvenir des fichiers -voire, pour certains, en intégrant à leurs métadonnées les modifications demandées. Comme prévu, ces  éditeurs se verront  attribuer un label, gage de qualité et de cohérence des métadonnées mises à disposition. Bien que plusieurs éditeurs importants ne seront pas encore représentés lors du lancement de l’application, l’équipe Bacon ne désespère pas de les voir rejoindre BACON à court terme afin de participer à ce cercle vertueux d’amélioration et de valorisation des métadonnées de ressources électroniques.

%d blogueurs aiment cette page :