h1

SudocAD : automatiser le lien à IdRef

2 février 2012

SudocAD, un projet de recherche

En 2010 et 2011, l’ABES a mené un projet de recherche en collaboration avec des spécialistes en représentation de la connaissance (une branche de l’intelligence artificielle), l’équipe GraphIK du LIRMM, laboratoire situé à Montpellier. Le TGE ADONIS a financé une partie de ce projet, dans le cadre de son appel à projets 2009-2010

Mise en place d’un prototype

L’ambition de ce projet, baptisé SudocAD, était d’automatiser la génération des liens entre un corpus de métadonnées bibliographiques et le référentiel IdRef (autrement dit, les autorités Sudoc). L’objectif était de réaliser et évaluer un prototype de liage appliqué aux notices du portail Persée, une des sources agrégées par Isidore, le moteur de recherche porté par ADONIS.

Concrètement, le prototype consiste en une chaîne de traitement qui, en entrée, prend les notices d’articles Persée et, en sortie, cherche à proposer la bonne autorité correspondant à chaque auteur de l’article – quand elle existe. Pour ce faire, SudocAD adopte une approche sémantique, dans laquelle la « connaissance » possédée sur un auteur ne se réduit pas à sa notice d’autorité (noms, dates et langue d’expression … de la personne.), mais va puiser dans la série des notices bibliographiques liées à cet auteur dans le Sudoc (dates et langue de publication des documents, sujets des documents). Les conclusions de l’évaluation du prototype montrent que cette approche est prometteuse.

SudocAD, une approche  prometteuse

Loin d’être une expérimentation purement théorique, ce projet préfigure quelques uns des enjeux cruciaux pour l’ABES dans les prochaines années :

  • Valorisation d’IdRef comme un référentiel commun aux bases documentaires de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Automatisation croissante de certaines tâches liées au signalement
  • Appropriation et utilisation des technologies du web sémantique
  • Ouverture et interconnexion des données des réseaux ABES sur le web de données
  • Coopération active avec le CNRS, dans le cadre d’une politique nationale de l’IST
  • Partenariat scientifique avec le LIRMM, notamment sous la forme d’un nouveau projet, plus ambitieux, financé par l’ANR (plus d’informations dans un prochain billet).

Le rapport final du projet SudocAD est désormais en ligne (+ annexes).

Un résumé du rapport peut-être lu sur Punktokomo, le blog technique de l’ABES.

%d blogueurs aiment cette page :