h1

Lettre ouverte pour des métadonnées de qualité

30 mai 2017

L’Abes co-signe une lettre ouverte à destination des sociétés commercialisant des bases de connaissances pour une réutilisation optimisée des métadonnées en provenance de bases de connaissances libres.

En effet, depuis quelques années, les bases de connaissances libres se multiplient. Emboîtant le pas à GoKB, KB+ ou ERDB-JP, BACON – Base de COnnaissance Nationale partage de nombreux points communs avec ces initiatives : toutes ont fait le choix de l’ouverture des données – tant sur le plan juridique (licence CC0) que sur le plan technique, et estiment important de maintenir un niveau de qualité élevé de ces données, soit en travaillant directement avec les producteurs initiaux (éditeurs, agrégateurs) soit en améliorant elles-mêmes ces données.

Pour leur part, les sociétés commercialisant des bases de connaissances – généralement liées à un outil de découverte- sont encouragées à utiliser ces données, ce qu’ils font volontiers mais hélas pas toujours de manière optimale : les packages mis à leur disposition par les bases de connaissances libres sont parfois mal identifiés et mis à jour, leurs données sont parfois remoulinées et (mal) transformées.

Afin que les institutions bénéficient du meilleur des deux mondes, à savoir des outils robustes et adaptés aux besoins et des données pertinentes et vérifiées, l’Abes s’est associée à JISC-Collections et BIBSAM, respectivement institution britannique et consortium suédois porteurs de KB+, ainsi qu’aux concepteurs d’ERDB-JP, base de connaissance libre japonaise pour publier une lettre ouverte à destination des vendeurs de bases de connaissances. Son message est simple :

  • Dites-nous comment vous utilisez nos données
  • Incluez tout ce que nous vous envoyons
  • Adaptez-vous au rythme des mises à jour que nous nous employons à suivre pour refléter au mieux les évolutions des offres des éditeurs
  • Identifiez clairement les métadonnées que nous vous faisons parvenir. Bien que cela ne soit pas obligatoire dans le cadre de la licence CC0  utilisée par les 4 signataires,  cela facilitera grandement le travail de suivi des bibliothécaires

L’Abes et ses partenaires souhaitent ainsi susciter des discussions constructives afin d’améliorer la qualité globale de la chaîne de fourniture des documents, du producteur aux utilisateurs.

Les cosignataires :

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :