h1

Deuxième réunion du comité de définition et d’opération du projet de portail des thèses

1 octobre 2010

Lors de la séance du 28 septembre 2010, les membres du CDO ont pris connaissance de l’étude de marché réalisée par l’Agence du patrimoine immatériel de l’Etat (APIE), structure spécialisée dans la valorisation des données publiques.

En effet, au printemps 2010, l’ABES avait sollicité l’APIE pour identifier quels services pourraient intéresser les entreprises et pour mesurer ainsi les capacités d’autofinancement du portail. L’APIE a défini plusieurs options possibles et a recueilli le sentiment de quelques entreprises. La conclusion principale de l’étude est que les services de base du portail des thèses, proposés gratuitement au grand public, couvriront largement les besoins du secteur économique. L’idée d’un accès premium aux entreprises est donc écartée par le CDO. Par contre, un service d’impression des thèses à la demande ou un annuaire géolocalisé des centres documentaires donnant accès aux thèses semblent pertinent.

Le CDO a également rappelé que le portail des thèses est l’occasion de valoriser des actions déjà prises en charge par des acteurs des thèses en France et doit permettre une plus grande mutualisation. Ainsi, le CDO dans lequel siège l’Association Bernard Grégory (ABG), recommande que des études approfondies soient menées sur les possibilités de rebonds entre la base du portail et le site de l’ABG (qui publie notamment des propositions de thèses financées et une base de CV de docteurs).

Par ailleurs, le CDO a validé les deux prochaines étapes du projet :

  • le développement d’une interface de recherche permettant d’exploiter les thèses nativement électroniques (métadonnées et documents ayant transité par l’application STAR)
  • le développement d’une interface de saisie et d’une interface de recherche relatives aux thèses en cours.

Sur ce point, plusieurs décisions ont été prises concernant l’intégration des données de l’actuel Fichier central des thèses dans le portail. Les données du Fichier central des thèses de plus de dix ans ne seront pas migrées : une base des thèses en cours n’est intéressante que si elle est à jour. De plus, et dans la lignée de la décision du CDO de centrer le portail sur les thèses de doctorat, la base des thèses en cours n’a pas vocation à signaler des travaux en cours qui ne déboucheraient pas sur un diplôme de doctorat. Enfin, il a été rappelé que cette base des thèses en cours doit s’ouvrir à toutes les universités et à toutes les disciplines, contrairement à l’actuel Fichier central des thèses actuel dont le périmètre est limité.

La prochaine réunion du CDO aura lieu fin mars 2011.

%d blogueurs aiment cette page :