SGBm – quelques nouvelles

Print Friendly, PDF & Email

On  peut se réjouir collectivement que l’approche mutualisée pour la réinformatisation des bibliothèques de l’ESR ait tenu ses promesses en permettant de peser favorablement sur l’évolution de l’offre et sur les négociations.  En effet, après six vagues d’achat depuis le lancement de l’accord cadre SGBm – les  deux dernières vagues étant prévues d’ici octobre 2020, date de fin de l’accord cadre, si l’on se réfère aux 23 établissements ayant déjà acquis la solution qui leur convenait, l’économie réalisée s’élève, à l’échelle nationale, à plus de 4 millions d’euros par rapport aux tarifs habituels. 

Rappelons que le projet SGBm comportait plusieurs “projets compagnons” menés en parallèle afin de garantir la sécurisation à long terme et la bonne intégration des SGBm au sein des Systèmes d’Information des établissements. Le projet a également mis en évidence, au-delà des équipements SGBm, la nécessité d’optimiser les flux de données entre le Sudoc et les systèmes locaux, une nécessité qui s’est concrétisée par le projet “Synchronisation des données Sudoc”, menée actuellement à l’Abes avec l’aide conjointe de plusieurs établissements.     

Et après ?

Si jusque là un seul fournisseur a remporté tous les marchés, force est de constater que le projet SGBm a stimulé le développement de solutions innovantes et de technologies adaptées aux besoins des établissements documentaires de l’ESR, solutions qui constituent désormais une offre diversifiée tant pour les établissements ayant opté pour le SGBm que pour ceux souhaitant se réinformatiser hors de ce cadre.

L’expérience ayant montré qu’il est important de conserver une diversité dans l’offre de solutions proposées aux établissements, c’est avec ce prédicat que sont abordées les perspectives de “l’après accord cadre SGBm”. Ainsi, suite à l’enquête menée de juin à octobre 2018 en vue de “préparer la suite”, le comité de pilotage national SGBm et la commission ADBU-SSI ont retenu six pistes.  Trois d’entre elles ont fait l’objet d’études de faisabilité présentées aux instances de pilotage réunies en mai dernier :  

  • Réalisation d’une étude juridique en vue de la prolongation des marchés subséquents de l’accord cadre pour les établissements intéressés. 
  • Accompagnement de projet étendu.
  • Mise en place d’un Comité de suivi des évolutions. En relation avec les clubs utilisateurs existant, ce comité serait chargé plus particulièrement de coordonner le signalement de la documentation électronique et les échanges de données (SGBm-Abes-Éditeurs).

Les trois autres pistes, plus complexes, sont  actuellement à l’étude  et seront présentées au comité de pilotage SGBm en novembre prochain :

  • Co-construction d’une solution SGBm, pouvant s’appuyer sur une solution « Marque Blanche » et/ou libre 
  • Nouvel accord cadre mieux adapté au logiciel libre
  • Labellisation de solutions logicielles du marché 

C’est à la lumière de ces différentes études et du chiffrage des moyens mobilisés pour chacune des solutions, que seront rendus les arbitrages et décisions par les instances de pilotage. Outre la qualité de service aux établissements, il s’agira également de viser des solutions soutenables par l’Abes, notamment en termes de Ressources Humaines, l’engagement de 2 ETP sur le moyen terme semblant un maximum envisageable. 

Documentation de référence :

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez