OA Week 2020 : l’Abes, acteur protéiforme en faveur de l’Open Access

Print Friendly, PDF & Email

Comme chaque année, l’OA Week représente un moment privilégié pour faire le bilan et la promotion des actions menées au quotidien  par les bibliothèques de l’ESR en faveur de l’open access.
Tout en accompagnant les membres des réseaux documentaires et ses bénéficiaires dans cette dynamique, l’Abes est impliquée dans de nombreuses initiatives visant à ouvrir les données et les publications scientifiques.

Des données ouvertes à la réutilisation

Dès 2012, l’Abes a fait le choix d’appliquer des licences ouvertes aux données à la disposition des réseaux documentaires de l’ESR : licence Ouverte élaborée par la mission Etalab pour les données Sudoc, Calames, IdRef, Theses.fr / licence CCO pour les données disponibles via BACON, la base de connaissance nationale.

Cette démarche favorise très largement la réutilisation des métadonnées par  les outils documentaires au service de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ce, à l’échelle nationale et internationale.

Des identifiants ouverts pour une science ouverte

Dans le cadre de son investissement au sein du Comité pour la Science ouverte (CoSo), l’Abes participe activement à la stratégie nationale autour des identifiants des chercheurs qui s’appuie sur la note d’orientation « Des identifiants ouverts pour une Science ouverte« .

Outre la promotion de l’identifiant IdRef, qui se déploie progressivement au sein des outils nationaux (ScanR, HAL…) et vient en appui à plusieurs appels à projets « Services aux chercheurs » sélectionnés par le GIS CollEx-Persée ou par l’ANR, l’Abes est engagée avec le consortium Couperin dans le copilotage du consortium ORCID France.

Thèses.fr, vitrine de la recherche doctorale française

En juillet, l’Abes publiait un État des lieux de la diffusion des thèses de doctorat françaises dont les métadonnées sont produites – depuis 2006 déjà – par le réseau de signalement des thèses et disséminées au sein des principaux outils internationaux (NDLTD ;DART-Europe ; BASE-Bielefeld Academic Search Engine et à terme, OpenAire), ce qui leur donne une visibilité mondiale.

Le signalement des ressources en accès libre

La valorisation des revues en libre accès implique de faciliter leur signalement au sein des outils nationaux, comme l’illustre le partenariat BACON – Mir@bel.

Une dimension open access dans les contrats d’acquisition des ressources électroniques

En tant que coordonnateur de la plupart des groupements de commandes négociés par le consortium Couperin.org, l’Abes s’implique activement dans la mise en place de clauses open access au sein des contrats avec des éditeurs scientifiques tels EDP Sciences ou Elsevier.

Des codes ouverts pour favoriser la co-construction d’applications

La volonté de faciliter la co-construction s’est traduit par la mise en œuvre de l’espace Github Abes-ESR, dans lequel sont désormais mis à disposition les codes des applications développées par l’Abes et/ou proposés par les établissements des réseaux documentaires de l’ESR, ce qui permet à tous développeurs de proposer des modifications ou des ajouts sur les codes sources.

Souhaitant une bonne fin de semaine de l’Open Access à tous !

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez
Aller au contenu principal