Les 10 ans du dispositif de formation continue «J.e-cours» !

Print Friendly, PDF & Email

En 2012, pour répondre aux demandes des membres des réseaux exprimées lors d’une enquête de satisfaction et via l’AURA (l’Association des Utilisateurs des Réseaux de l’Abes, dissoute depuis et remplacée par la commission SSI – Signalement et Systèmes d’Information – de l’ADBU), le pôle Formation créait les « J.e-cours ».

Il s’agissait alors d’améliorer et consolider la diffusion des consignes de travail auprès des utilisateurs, de proposer à ceux ayant déjà suivi une formation initiale des contenus de formation plus ciblés et d’intégrer ce temps de formation dans les habitudes de travail des utilisateurs, dans le cadre d’un rendez-vous court, en ligne et régulier.

C’est le jeudi qui fut choisi pour proposer, à un rythme bimensuel, ces cours en ligne, d’une durée de 45 minutes : l’appellation « J.e-cours » paraissait toute trouvée.

logo du dispositif "J.e-cours"
Le logo officiel du dispositif

 

Pourtant, le choix d’un nom pertinent, facile à mémoriser, à prononcer, plaisant tout en étant sérieux, ne fût pas une mince affaire  !

« Les abesinaires », « Les BlaBabes », « Les FormAbes », « Les FormulAbes », « Les FLAM’nCO » – pour Formations Légères, A distance, Modérées et Continues – , « Les bouillAbes » n’ont pas été retenus.
L’équipe formation a privilégié des noms tels que « Le 11/12 », « Les rendez-vous de l’Abes », puis « Les jeudis de l’Abes » qui est rapidement devenu « Les J-cours » et enfin « Les J.e-cours », séduisant à la fois pour sa justesse (des cours en version électronique proposé les jeudis) et pour l’enthousiasme évoqué par sa sonorité (« J’y cours »). Cet enthousiasme se vérifie d’ailleurs à chaque ouverture des inscriptions : près de 40% d’entre elles s’effectuent dans la demi-heure qui suit l’annonce. Cela fait toujours très plaisir de constater que nos rendez-vous sont toujours très attendus.

Quelques chiffres

C’est donc en 2012 que le dispositif fût lancé, après 6 mois d’instruction et de préparation des plateformes techniques utilisées (« Training Center » de Cisco Webex pour le direct, la plateforme d’autoformation moodle.abes.fr pour la mise à disposition des cours en différé). Dès le début, nous avions pensé aux utilisateurs ultra-marins, pour qui le suivi du cours en direct était impossible : il fallait que le support du cours proposé et l’enregistrement de la session soient rapidement disponibles.

Premier visuel de la plateforme d'autoformation
Le premier visuel de la plateforme d’autoformation de l’Abes, lors du lancement du dispositif

 

Le tout premier J.e-cours eut lieu le 13 septembre 2012 : il était destiné aux membres du réseau Thèses et enseignait les scénarios de diffusion complexes dans STAR.

Depuis, 125 « J.e-cours » ont été proposés, pour votre plus grande satisfaction, résumée par ce commentaire d’une collègue strasbourgeoise :

« Je voudrais à mon tour saluer le travail de l’ABES ainsi que la qualité des tutoriels, leur clarté et leur concision. Certains cours dépassant le cadre strict du catalogage, j’ai relayé l’information à l’ensemble de l’établissement, mettant l’accent sur certains tutoriels. J.e-cours est vraiment un complément indispensable au Guide méthodologique, dont nous n’arriverons plus à nous passer. Nous attendons avec impatience les prochaines sessions ! »

En moyenne,  le dispositif recueille 600 inscriptions annuelles. Depuis ses débuts, 6 248 inscriptions ont été  enregistrées. Environ 30 % des inscrits ne se connectent finalement pas lors du direct. Mais derrière une inscription se trouvent parfois plusieurs collègues : comme c’est le cas à Nantes, à Strasbourg ou à Paris Cité, de nombreux établissements organisent, dans une salle dédiée, des visionnages collectifs des cours proposés.

Les évolutions majeures du dispositif

En avril 2013, quelques mois après le lancement du dispositif, une enquête d’évaluation a permis aux réseaux de préciser ses attentes : la fréquence était alors très largement appréciée (97,3 % des sondés), ainsi que la durée (97,2%). Quelques sondés se prononcèrent pour une augmentation de la durée à 60 minutes. Certains sujets, en effet, le méritaient.

À la suite de ces suggestions, les « J.e-cours » sont depuis programmés sur 60 minutes, et la session des « Questions-réponses » n’est plus réservée qu’au direct : elle est enregistrée et proposée en podcast, comme le cours.

modèle de message
Le nouveau visuel, décliné dans les courriels d’annonce

 

Le besoin de dialoguer en direct avec les formateurs et collègues de l’Abes et de les solliciter sur des points précis sera également exprimé lors d’une seconde enquête, en 2018. L’équipe formation décida alors de proposer une variante aux « J.e-cours » : les « Rendez-vous avec les experts » apparaitront un an plus tard. Sur un modèle identique (même outil, même horaire), il s’agit non plus d’apprentissage d’un nouvel outil, d’une nouvelle fonctionnalité ou d’une consigne récente, mais plutôt d’un approfondissement, via un dialogue de type « question / réponse », d’un sujet précis lié à nos pratiques.
Pour élargir encore davantage le nombre de participants, l’Abes décida de modifier sa licence auprès du prestataire CiscoWebex et opte pour une salle virtuelle pouvant accueillir non plus 100 mais 200 connexions simultanées. La fréquentation s’en ressent : cette année-là (2019), on enregistre plus de 1 400 inscriptions.

Un accompagnement indispensable

Qui accompagne qui ? La question mérite d’être posée car il est important de ne pas oublier que la formation ne se conçoit jamais comme un service à sens unique : l’Abes, en côtoyant les utilisateurs de ses applications lors des « J.e-cours » (entre autres) et surtout, en étant à l’écoute de leurs questions, de leurs besoins exprimés, accroît continuellement sa connaissance des réseaux, de leur diversité, de leurs fonctionnements, de leurs attentes.
Elle espère ainsi proposer un accompagnement raisonné, continu et complet, notamment face à la multiplication des applications et services qu’elle met à disposition de ses trois réseaux professionnels (15 applications) et publics (3 catalogues et 1 référentiel).

En complément du formidable travail réalisé  par les formateurs-relais Sudoc et Calames, par les CRFCB et le réseau des formateurs du programme national Transition bibliographique, le Service Accompagnement des Réseaux de l’Abes est fier de permettre aux professionnels des bibliothèques de consolider leurs connaissances et d’acquérir de nouvelles compétences dans le domaine du signalement bibliographique, fier de les aider à s’adapter aux évolutions profondes de notre métier et surtout heureux d’avoir pu consolider, avec ce rendez-vous régulier, un lien de confiance et d’entraide mutuelle.

 

Retrouvez l’histoire de l’Abes à travers sa frise chronologique.

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez
Aller au contenu principal