Acquisition des licences nationales CollEx-Persée : une nouvelle coopération pour l’Abes

Print Friendly, PDF & Email

Retour sur dix ans d’acquisitions de ressources sous licence nationale

Les acquisitions de ressources documentaires électroniques sous licence nationale ont bientôt 10 ans : fin 2010, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mandatait l’Abes pour négocier et acquérir sur financement centralisé des ressources documentaires numériques sous forme de licences nationales. Les premiers corpus achetés, les archives des revues de l’éditeur Springer devenaient accessibles en juillet 2011 aux institutions de l’ESR et à la Bnf.
De 2012 et 2018, les acquisitions connaissent ensuite un rythme soutenu dans le cadre du projet Investissements d’avenir ISTEX, associant l’Abes, le consortium Couperin.org, le CNRS et l’Université de Lorraine pour le compte de la CPU. Dans le cadre de ce projet,  l’Abes participe activement aux négociations, rédige les contrats signés avec les éditeurs, porte les marchés et finalise les acquisitions.

Par ailleurs, s’appuyant sur le projet Hub de métadonnées, l’Agence met en œuvre les processus adaptés pour faciliter le signalement des corpus au sein des outils nationaux (catalogue Sudoc et base de connaissance nationale BACON) afin d’optimiser l’utilisation des ressources acquises et la réutilisation des métadonnées par les outils documentaires de l’ESR.

Notons que l’Abes continue à gérer les accès aux ressources acquises via le site Licencesnationales.fr, à mettre à jour leur signalement en fonction de l’évolution des plates-formes des éditeurs et à travailler de concert avec l’Inist-CNRS pour l’intégration progressive des corpus au sein de la plate-forme ISTEX.

Acquisitions de ressources ciblées dans le cadre de Collex-Persée

En 2019, forte de cette expérience, l’Abes se voit confier par le GIS CollEx-Persée dont elle est membre, la mission de porter les acquisitions de licences nationales dans le cadre de ce nouveau projet.

S’inscrivant dans le sillage des achats précédents sous licences nationales, le projet CollEx-Persée marque une prédilection pour les ressources de niche ou bien desservant des communautés ciblées d’utilisateurs. Pour autant, la notion d’accès au niveau national reste au cœur du projet :  tous les établissements français ayant mission d’enseignement supérieur et/ou de recherche bénéficient de ces ressources, dans un premier temps via les plates-formes des éditeurs et, par la suite, via la plate-forme ISTEX, où l’intégration des données est possible.

Le choix des ressources est opéré par le réseau des bibliothèques délégataires ou associées au GIS CollEx, au plus près des utilisateurs potentiels des ressources ; les différentes phases d’achat associent des représentants des bibliothèques CollEx, du consortium Couperin.org, ainsi que de l’Abes et de l’Inist-CNRS.

Parmi les objectifs des acquisitions CollEx-Persée, notons l’ambition de renforcer les domaines relativement peu représentés dans le cadre du projet ISTEX, à savoir les lettres, sciences humaines et sociales (LSHS), et le domaine biomédical, sans oublier pour autant les collections des autres domaines, amenées à être enrichies.

Première vague d’achats dans le cadre de Collex-Persée

Lancée en 2019, la première vague des achats CollEx-Persée s’est concentrée sur des corpus présentant une unité thématique forte, pouvant se répartir en deux grandes catégories documentaires :

  • collections d’ouvrages de recherche publiés par des grands éditeurs internationaux, incluant des publications très récentes (y compris de 2020)
  • sources primaires en LSHS : éditions critiques ou catalogues de sources antiques ou modernes, fonds d’archives numérisées, éditions patrimoniales, manuscrits accompagnant des œuvres…

A ce jour, quatre corpus ont été acquis et sont actuellement disponibles pour toutes les institutions de l’ESR, ainsi que pour la Bnf :

  • 110 e-books en Sciences Politiques publiés par l’éditeur Cambridge University Press, essentiellement entre 2015 et 2020 : le choix des titres s’est fait après 6 mois et demi de test. Preuve de l’utilité de cet achat,  le corpus proposé a déjà recueilli 188 000 consultations
  • 291 e-books en Sciences de l’Antiquité, publiés par l’éditeur De Gruyter dans des collections de renom : éditions critiques de sources grecques ou latines, ouvrages de recherche ou actes de colloques, publiés entre 1990 et 2020
  • 133 e-books en Médecine publiés entre 2015 et 2019 par Karger, éditeur académique de livres et revues dans le domaine biomédical
  • 240 e-books en religion antique (Religions in the Graeco-Roman World Online), publiés par l’éditeur Brill entre 1961 et 2020 : études en histoire religieuse, commentaires de sources textuelles antique,s catalogues de sources archéologiques.

En parallèle de ces négociations, l’Abes a lancé, pour le compte du GIS CollEx-Persée, plusieurs consultations sous forme de marché à procédure adaptée pour l’achat de corpus de documents du domaine public numérisés (archives du Parlement britannique du XIXe siècle ; éditions patrimoniales du XVe au XVIIe siècle issues des fonds de la Bibliothèque nationale de Florence) ou de collections présentant une cohérence thématique (ouvrages de théologiens du XXe siècle, éventuellement accompagnés des manuscrits associés ; ouvrages spécialisés en études ibériques publiés depuis 1982). L’Abes communiquera au fur et à mesure les résultats de ces consultations.

Un accompagnement optimisé pour valoriser les ressources

Notons que, dans le cadre des travaux du Hub de métadonnées, ces corpus sont d’ores et déjà signalés dans le Sudoc et dans la base de connaissance nationale BACON : les bibliothèques  qui le souhaitent peuvent ainsi récupérer les métadonnées des ressources disponibles pour leurs outils locaux.

 Rappelons enfin que l’Abes met à la disposition des institutions concernées (actuellement plus de 400 !) toutes les informations utiles au sujet des nouvelles licences nationales ou des éventuels changements de modalités d’accès aux licences précédemment acquises. Pour se tenir informés, il convient de consulter régulièrement – voire de s’abonner  au site dédié : Licencesnationales.fr

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez
Aller au contenu principal