h1

CR du Sudoc-PS : négociations en vue pour les conventions par objectifs

23 avril 2010

Dans un Filabes du 19 février 2010,  nous faisions état du lancement d’un nouveau dispositif de conventions par objectifs pour les centres régionaux (CR) du Sudoc-PS. Les huit premiers CR contactés pour la mise en œuvre de cette première vague ont tous répondu positivement à notre sollicitation. Il s’agit des CR suivants :

  • Aquitaine
  • Auvergne
  • Limousin
  • PACA (Marseille)
  • Rhône-Alpes (Lyon)
  • Art et archéologie (INHA)
  • Droit et sciences économiques (Cujas)
  • Sciences humaines et langues et civilisations occidentales (Sorbonne)

En préalable à la négociation de la convention, un questionnaire leur a été adressé le 12 avril pour évaluer leur activité : couverture et activité de prospection, projets coopératifs, enrichissement du Sudoc-PS, visibilité et communication, ressources humaines et budgétaires, place du CR dans l’établissement… Après dépouillement de ce questionnaire, des rendez-vous seront programmés avec les directeurs des établissements et les responsables des CR concernés, échelonnés avant puis après l’été.

Rappelons que les autres établissements feront l’objet d’une deuxième vague de conventionnement, en 2011. Leur financement 2010 sera calculé selon les mêmes critères qu’en 2009.

Les Journées ABES des 26-27 mai et la journée des centres régionaux, le 28 mai,  permettront de faire un point précis sur ce nouveau dispositif.

Signalons enfin que le conseil d’administration de l’ABES du 29 avril sera amené à se prononcer sur un projet de convention avec la Fédération interrégionale pour le livre et la lecture (FILL), association qui fédère les structures régionales pour le livre (SRL) dans les régions. L’objectif est de faciliter les partenariats entre l’ABES, qui représente les Centres régionaux du Sudoc-PS, et la FILL, qui représente les SRL, dans la mise en œuvre et le développement des plans de conservation partagée des périodiques. La FILL promouvra notamment le recours au Sudoc-PS, qui reste mal connu en-dehors des structures d’enseignement supérieur, auprès des acteurs territoriaux.

%d blogueurs aiment cette page :